TRÉSORS DE L’AUTOMNE, EN QUÊTE DE CÈPES !

sans-titre-7Ecrit par Alexandre, véritable dénicheur de champignons

Ça y est, la saison des cèpes a commencé ! Retrouvez les 6 trucs et astuces d’Alexandre pour les trouver, les ramasser et les cuisiner ! Bonne cueillette  🍁

1- Où les trouver ?

Pour trouver des cèpes, encore faut-il savoir où est-ce qu’ils poussent…

Dans nos vastes plaines, les chênes sont l’arbre de prédilection pour ce champignon !

Chercher une forêt plutôt humide présentant cette essence dans une bonne proportion. La présence d’autres arbres peut également permettre de diversifier sa récolte. Le cèpe se cache partout, fossés, herbes, fougères, cuvettes, bords de ruisseaux… à vous de le débusquer !

Bord de ruisseau à Arès

2- Quel matériel utiliser ?

Rien de plus simple : un panier, pour une meilleure conservation, un couteau pour nettoyer la récolte, et un bâton pour ne pas se baisser sans arrêt.

Le matos !

3- Quels indices pour les trouver ?

La présence de certains champignons vous permet parfois de localiser les pousses de cèpes. L’amanite tue-mouches apprécie les mêmes conditions que les cèpes… mais mieux encore, repérez donc ce petit champignon blanc qu’on appelle le « meunier » (à cause de son odeur de farine fraîche), on le surnomme la « mère des cèpes » car là où il sort, celui-ci n’est jamais bien loin !

L'amanite tue-mouche
L’amanite tue-mouche
Le menier
Le meunier

4- Comment le ramasser ?

Et le voilà qui apparaît enfin, mais attention, ne vous précipitez pas ! Observez bien autour de vous, car les cèpes poussent souvent en groupes et la précipitation vous vaudra parfois l’amère sensation d’en écraser un bien caché.

Une fois dégagé, saisissez le cèpe et tournez-le légèrement de droite à gauche pour délicatement le déterrer.

Nettoyer la partie terreuse et placer le dans votre panier avant de poursuivre la balade.

5- C’est quoi un cèpe ?

L’appellation « Cèpes » rassemble en fait plusieurs espèces de bolets aux qualités gustatives sans pareil. Chez nous, on peut en ramasser 3 différents :

Le Cèpe de Bordeaux, appelé ainsi car on l’exporte massivement depuis cette ville. Son chapeau gras est marron et présente un fin liseré blanc sur la marge. Son pied est massif et blanc, il pousse d’août à fin novembre.

Le Cèpe d’été, aussi appelé réticulé ou encore cèpe des fleurs car il pousse de Mars à septembre. Son chapeau et son pied sont beiges, son chapeau est sec avec un toucher de velours.

Le Cèpe bronzé, aussi appelé Tête noire ou tête de nègre, est sans doute le meilleur de tous. Il ne pousse qu’après les gros orages du début et de la fin d’été (mai-août). Inconfusible avec sa tête ébène, il est plutôt rare mais peut parfois sortir massivement !

Cèpe de Bordeaux
Cèpe de Bordeaux
Cèpe d'été
Cèpe d’été
Cèpe bronzé
Cèpe bronzé

6- Comment les cuisiner ?

Une fois le panier rempli direction la cuisine. Nettoyer vos cèpes avec un chiffon humide et une brosse à dents.

Les jeunes spécimens appelés « bouchons » peuvent être mangé crus en salade ou en carpaccio.

Les autres seront cuits à la poêle avec un peu de sel et de poivre… on peut même rajouter de l’ail… voir du persil mais point trop, sachons conserver le goût des bonnes choses !

Et si vous ne venez pas que pour les champignons, découvrez les 5 choses qui vont vous donner envie de passer l’automne à Arès !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s